Accélérer son blog WordPress en 3 étapes simples

Accelerer son blog wordpress

Votre blog WordPress est désespérément lent ? En suivant ces 3 étapes, vous allez considérablement augmenter sa vitesse, et obtenir un site léger et optimisé. Ça marche !

 

Je dois vous avouer un truc.

Le blog sur lequel vous vous trouvez maintenant, MasterBlog, n’a pas toujours été aussi fluide. Il y a quelque temps, il était lourd, mal optimisé, et terriblement lent. La faute à qui ? À toutes les petites modifications, les plugins et les fichiers ajoutés sur WordPress au fil du temps.

Je savais que ce n’était pas un problème à prendre à la légère :

  • Avoir un site lent est mauvais pour votre référencement, car Google les pénalise.
  • Un blog lent écorne l’expérience utilisateur. Beaucoup d’entre eux vont quitter la page avant même qu’elle ait fini de se charger.
  • Une interface administrateur WordPress lente, c’est du temps perdu pour vous. Et attendre 10 secondes à chaque clic peut rapidement vous faire devenir fou.

 

Il fallait que je résolve ce problème au plus vite. Il fallait que j’accélère mon blog WordPress, maintenant.

Et pourtant…

Il m’a fallu presque 1 an pour le rendre agréable à utiliser. J’ai testé des dizaines de plugins différents, souscrits à plusieurs services inutiles, essayé tant bien que mal d’alléger mon site… J’ai même payé un prestataire 50$ pour qu’il m’accélère mon site.

La plupart de ces techniques n’ont pas changé grand-chose…

J’ai donc continué à chercher. En creusant, et en testant des choses, je suis finalement parvenu à un bon équilibre. Un blog sur lequel je pouvais continuer à utiliser les extensions que je voulais, tout en accélérant significativement le chargement de toutes les pages… y compris l’interface administrateur.

 

Et voilà le résultat

test rapidite site

test rapidite blog wordpress

 

 

Ces chiffres parlent d’eux-mêmes. Avant, ma page d’accueil pouvait mettre jusqu’à 20 secondes à se charger. Mon blog était plus lent que 80% des sites testés.

Aujourd’hui, ça n’a plus rien à voir. L’expérience utilisateur est bien meilleure. Les gens restent plus longtemps sur mon blog. Google a fait remonter mes articles dans son classement. Et, surtout, je gagne un temps énorme en naviguant dans mon interface administrateur WordPress.

Je vais maintenant vous montrer comment, vous aussi, vous pouvez accélérer votre blog WordPress. Sans aucune connaissance technique. Juste en ajoutant et en configurant correctement quelques plugins. Et en étant un peu plus malin que la plupart des gens :)

 

À lire aussi : Référencer son blog en 3 étapes simples

 

Vous êtes prêt à transformer votre 2CV en Ferrari du web ?

Allons-y pour les 3 étapes :

 

ÉTAPE 1 : TESTER

Avant toute chose, et avant d’installer des plugins peut-être inutiles, il faut diagnostiquer le problème. Trouver la source de la lenteur de votre site.

Peut-être qu’il s’agit juste d’un plugin incompatible. Ou alors d’un fichier très lourd présent sur toutes vos pages.

Pour tester votre site et identifier ce qui le ralentit, il existe un outil gratuit : pingdom tools.

  1. RDV sur http://tools.pingdom.com/fpt/
  2. Entrez le nom de votre site (exemple.com)
  3. Cliquez sur Test Now 

Le service va d’abord donner une note sur 100 à votre site, le nombre de requêtes effectuées pour charger la page, le temps de chargement et la taille de la page.

Ces données peuvent changer d’un test à l’autre, c’est pourquoi je vous conseille d’effectuer plusieurs tests, et sur des pages différentes de votre site.

Ce qui est le plus intéressant, c’est ce qui suit. L’outil va vous donner les principaux responsables de la lenteur de votre site, en comparant le temps de chargement de chaque requête.

temps de chargement

Cela va surtout vous permettre de savoir si un plugin, une application, ou un service en particulier ralentit tout votre site. Ce test m’a permis de savoir que l’espace membre que j’avais mis en place sur mon site représentait les 3/4 du temps de chargement de mon blog. Je l’ai donc déporté sur un sous-domaine.

 

Les autres outils pour tester la vitesse de votre blog

L’idéal est de tester votre site plusieurs fois, avec plusieurs outils différents. Cela vous permettra de croiser les données et d’avoir une vue d’ensemble sur ce qui ralentit votre site.

Il existe deux autres outils pour analyser le temps de chargement de votre site et vous aider à l’accélérer. Ces outils sont :

Pingdom tools vous aide à identifier ce qui ralentit votre site. GTmetrix et PageSpeed Insights vous donnent, eux, des suggestions pour accélérer votre blog.

accelerer son blog

 

Si vous ne comprenez pas ce qu’il faut faire, pas de panique ! Personne ne vous demande de fouiller dans votre JavaScript et CSS. Il existe des outils qui vont le faire à votre place. Vraiment. 

Maintenant que vous connaissez l’origine du problème, on va pouvoir mettre (un peu) les mains dans le cambouis et rendre votre blog super rapide.

Je vais vous donner la liste des outils à utiliser, et leur configuration exacte.

 

ÉTAPE 2 : ACCÉLÉRER

Je tiens à vous le dire tout de suite : je déteste passer 4 heures à bidouiller mon WordPress. Et je ne vais pas vous infliger ça. Ça ne servirait à rien, car vous pouvez accélérer votre blog sans toucher à la moindre ligne de code.

Il existe des outils simples à configurer qui vont faire gagner de précieuses secondes au temps de chargement de votre site. Je vais vous donner ceux que j’utilise, et la configuration qui fonctionne le mieux.

Si vous n’y connaissez pas grand-chose, je vous conseille de vous laisser guider en suivant ces étapes.

La première étape est de…

 

#1 Installer W3 Total Cache OU WP Rocket

La façon la plus simple et la plus efficace pour accélérer votre site WordPress est d’ajouter un plugin de mise en cache. Concrètement, le plugin va préenregistrer une version de chaque page pour la délivrer beaucoup plus rapidement aux visiteurs.

L’inconvénient, c’est que si vous faites une modification visuelle sur le site, elle risque de mettre un peu de temps avant d’apparaitre. Mais il suffit simplement de vider le cache pour « rafraichir » l’ensemble du site.

L’avantage est que la mise en cache va faire gagner de précieuses secondes aux internautes, et aux moteurs de recherche. C’est une pratique recommandée par Google.

J’ai testé deux plugins pour mettre son site en cache. L’un est gratuit, très connu et très efficace, mais un peu complexe à maitriser. C’est W3 Total Cache. L’autre est payant (à partie de 39$ pour 1 site), mais en français, très efficace, très simple à installer et avec un bon support. C’est WP Rocket.

J’ai testé les deux, et j’ai finalement gardé WP Rocket qui est légèrement plus performant. Mais les 2 sont d’excellents plugins et je vous laisse choisir en fonction de vos attentes.

 

Configurer W3 Total Cache 

Cela prendrait trop de temps de tout expliquer, surtout que je ne sais pas moi-même à quoi correspondent toutes les fonctions. Je vais donc simplement vous donner ma configuration, celle que j’ai appliquée après pas mal de recherche et de nombreux tests :

  • Purge cache : ACTIVÉ (cocher ‘Enable’)
  • Minify : ACTIVÉ
  • Database cache : ACTIVÉ
  • Object cache : DÉSACTIVÉ
  • Browser cache : ACTIVÉ
  • CDN : DÉSACTIVÉ
  • Reverse proxy : DÉSACTIVÉ
  • Monitoring : DÉSACTIVÉ
  • CloudFlare : ACTIVÉ si vous utilisez CloudFlare (on en parlera après)

N’oubliez pas d’enregistrer la configuration. Si vous faites une modification importante sur votre site (hormis la publication de nouvelles pages ou de nouveaux articles), pensez à vider le cache.

IMPORTANT : Bien que l’on vous conseille d’activer la fonction Object cache, il se trouve que c’était cette fonction qui était responsable de mon interface administrateur extrêmement lente. Si c’est votre cas, pensez à la désactiver !

Vous ne pouvez pas utiliser 2 plugins de mise en cache sur un même site. Vous devez donc faire votre choix entre W3 Total Cache et WP Rocket.

 

Configurer WP Rocket

Voici ma configuration :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

À propos du chargement différé des images : Si vos images ne se chargent pas ou mettent beaucoup de temps à se charger, mieux vaut désactiver cette fonction.

À propos de la minification : C’est une technique qui consiste à optimiser les fichiers de votre site en supprimant les espaces entre les lignes de codes. L’impact sur le chargement n’est pas énorme, mais Google conseille quand même de le faire. Si vous rencontrez des problèmes d’affichage, mieux vaut désactiver cette fonction.

A priori, vous n’aurez pas besoin de toucher aux options avancées. Sinon, c’est la même chose : si vous faites une modification sur votre site qui n’apparait pas, cliquez sur « outils », puis sur « Vider le cache ».

 

#2 Accélérer et sécuriser son site avec CloudFlare

CloudFlare est un service gratuit et excellent, utilisé par des millions de webmasters pour sécuriser et optimiser leur site. Je vous conseille vraiment de l’installer sur votre blog. Ça ne vous coûte rien, c’est très simple, et c’est efficace.

Il vous suffit de vous inscrire sur cloudflare.com et de vous laisser guider.

CloudFlare propose des services de CDN (cela peut vous intéresser si vous avez des visiteurs dans le monde entier), d’optimisation, de sécurité avancée, de statistiques et connecte votre site avec des applications tierces.

En gros, il fait passer votre trafic dans un filtre, ce qui permet d’économiser de la bande passante, et de gagner en vitesse de navigation, tout en protégeant votre site d’éventuelles attaques.

En ce qui nous concerne, nous allons nous intéresser à l’optimisation pour améliorer la vitesse de votre site.

Dans l’onglet ‘Speed’, CloudFlare vous propose la fonction ‘Auto Minify’. Si vous avez activé la minification sur  votre plugin de cache, ce n’est pas la peine de cocher les cases. Pour le reste, je vous conseille d’activer toutes les fonctions gratuites (sauf si elles entrent en conflit avec votre plugin de mise en cache).

ameliorer vitesse site cloudflare

Une fois CloudFlare configuré, vous pouvez lier votre compte avec votre plugin de cache, en allant dans la section CloudFlare. Cela leur permettra de mieux fonctionner entre eux.

 

Installer un plugin de cache et utiliser CloudFlare sont deux choses qui vont déjà incroyablement accélérer votre blog. Vous allez lui donner une nouvelle jeunesse !

Mais vous pouvez aller encore plus loin. J’ai encore deux solutions à vous présenter.

 

#3 Compresser toutes ses images facilement

Vous avez dû le remarquer si vous avez fait un test avec GTmetrix ou Pagespeed Insight. Les images prennent de la place sur votre site. Et sont responsables d’une bonne partie de son temps de chargement.

Alors comment accélérer son blog sans pour autant éliminer toutes les images ? 

Tout simplement en réduisant leur taille, puis en les compressant. Sans perte.

 

Comment réduire et compresser ses images

Commencez par réduire la taille de l’image. Si vous publier une image de 5000 pixels de large, elle risque de mettre plusieurs secondes à se charger. Si vous mettez la même image, mais cette fois-ci réduite à 2000 pixels de large, elle mettra deux fois moins de temps à se charger, et le résultat sera le même pour le visiteur.

L’idéal serait de mettre les images à la taille qu’elles auront une fois sur votre site. Par exemple, fixer la taille d’un logo qui prendra 300 pixels sur votre page à 300 pixels.

Le problème de cette méthode est que votre image sera un peu floue sur les appareils à écran très haute définition, comme sur les iPhone, les iPad et les Mac Retina. 

Le bon compromis, selon moi, est de les mettre au double de leur taille sur votre site. Par exemple, si votre logo doit prendre 300px de large sur votre page, réduisez l’image à 600px de large. Pas plus, pas moins.

Mais réduire la taille de vos images ne suffit pas. Il faut aussi les compresser, pour que le fichier soit plus léger.

Je vous conseille le très puissant JPEGmini pour vos images en .jpg, ou ImageOptim pour réduire d’autres formats d’image sur Mac.

Il y a une solution moins efficace que JPEGmini, mais tellement pratique que c’est devenu un indispensable, le plugin WordPress WP Smush. Ce plugin va automatiquement passer toutes les nouvelles images que vous publierez à la moulinette pour les compresser (généralement, on y gagne entre 20 et 30%). 

Vous pouvez aussi compresser toutes vos anciennes images en 1 clic :

accelerer blog images

 

 

#4 Optimiser sa base de données avec WP-Optimize

Ce plugin ne va pas révolutionner votre site, mais il va faire le ménage. En 1 clic, il va :

  • Supprimer toutes les révisions d’articles
  • Supprimer les brouillons automatiques et les éléments dans la corbeille
  • Supprimer les commentaires indésirables et ceux de la corbeille
  • Optimiser les tables de la base de données

WP-Optimize va alléger votre base de données de tout ce dont elle n’a plus besoin. Je vous conseille quand même de faire une sauvegarde avant (et, de manière générale, tous les jours). J’utilise VaultPress pour sauvegarder mon site et ça m’a sauvé la vie plus d’une fois !

 

Voilà, c’est tout ce que j’utilise pour accélérer mon blog, et c’est bien suffisant. Un plugin de cache comme WP Rocket ou W3 Total Cache, le service CloudFlare, la compression d’image avec WP Smush, et le plugin pour alléger sa base de données, WP-Optimize.

C’est génial. Mon blog est beaucoup plus rapide qu’avant. Et j’espère que le vôtre aussi.

Mais il y a encore mieux.

 

ÉTAPE 3 : CHANGER

Et si toutes ces techniques pour accélérer son blog n’étaient pas vraiment utiles ? Si, avant tout, il fallait repenser sa manière de bloguer ? S’il y avait un moyen d’avoir un site ultrarapide, centré sur ce que vous avez à raconter, et où vous n’aurez plus à jongler avec une dizaine de plugins ?

Il y a une autre façon de penser le blog… qui résoudra tous vos problèmes de lenteur et de lourdeur.

C’est extrêmement simple. Et pourtant, peu de blogueurs le font. Ceux qui le font sont courageux et osent casser les codes. Et n’ont définitivement plus besoin de tous ces plugins.

Cette solution, c’est…

Oser le minimalisme !

Le blog est en train d’évoluer. Les plateformes, comme YouTube, Facebook ou Medium se développent, et le blog traditionnel se « ringardise ». En fait, ce qui est ringard aujourd’hui, c’est les blogs avec une police moche, une grosse sidebar avec des onglets partout, des publicités Adsense et un logo RSS. 

Aujourd’hui, ce qui compte avant tout, c’est le contenu. Et si vous écrivez de bons articles, vous serez lu.

Alors, si vous voulez vraiment mettre l’accent sur les articles, sur le contenu, sur ce qui est important… supprimez tout le reste. Et adoptez un thème WordPress minimaliste.

En plus, votre site sera ultrarapide :)

minimalisme

Source : bulledev.com

zen_habits

Source : zenhabits.com

medium rapide

Source : Medium.com

 

 

C’est tout.

Je vous ai dit tout ce que je savais sur l’optimisation de WordPress.

Avec les infos que vous avez, vous avez de quoi faire de votre blog une machine de guerre. J’ai hâte de voir vos résultats !

N’hésitez pas à me dire en commentaire si votre score sur GTmetrix a augmenté. Et bien sûr, si vous connaissez d’autres techniques, méthodes ou plugins pour accélérer son blog WordPress, sentez-vous libre de les partager. Là, juste en dessous :)

2 Réactions

  • Mehdi Semlali

    Reply Reply 7 septembre 2015

    Trés Trés bonnes explications et démonstrations ! pour moi mon Blog est toujours en phase de lancement ( meme pas encore publié ) faudrait que je métrise beaucoup plus l’outil WordPress ! Merci pour cet article Antoine !

  • Léa

    Reply Reply 26 septembre 2015

    Super article, merci ! Quel plugin utilises-tu pour ton formulaire d’inscription à ta newsletter ?

Réagir

* Champs obligatoires