Le SuperLancement est-il définitivement mort ?

Les coulisses du SuperLancement, pourquoi vous risquez d’avoir de gros problèmes en le pratiquant et comment vendre à répétition sans vous griller sur votre marché :

 

À la fin de cet article, je vous donne la méthode précise que j’applique pour effectuer des ventes à répétition, sans utiliser le superlancement.

 

Vous n’avez pas pu passer à côté si avez été abonné à l’une des mailing lists des blogueurs stars français : le SuperLancement fait beaucoup de bruit, répond à des codes biens précis et a lieu tous les ans.

Ces gros blogueurs conseillent de les mettre en place sur votre blog. Certains vous disent même que c’est le meilleur (voir le seul) moyen de gagner beaucoup d’argent avec votre blog. Mais ils ne vous parlent pas des gros problèmes que ça peut engendrer…

 

Le SuperLancement : une fausse bonne idée ?

Le SuperLancement n’a rien de hasardeux. Il a été démocratisé par l’américain Jeff Walker dans son produit « Product Launch Formula ».

L’objectif est simple : créer un buzz dans sa thématique pour vendre un maximum en un minimum de temps. Pour ça, il faut que tout le monde en parle, qu’il y ait beaucoup de rumeurs et de discussions avant même la sortie du produit.

Pour y parvenir, tout est permis. Créer des faux comptes sur les forums, établir un maximum de partenariats en amont, créer du contenu gratuit impressionnant. Un programme d’affiliation est mis en place et les gros affiliés sont contactés.

Dès le lancement, le buzz est déclenché. Au même moment, tous les faux comptes sur les forums se mettent à en parler, tous les partenaires sollicitent leur mailing list, tout le monde en parle sur les réseaux sociaux. Tout le monde pense que c’est un truc énorme.

Des milliers de personnes s’inscrivent à un formulaire et sont embarqués dans un canal de conversion surpuissant. Ils reçoivent chaque jour des vidéos ou les marketeurs donnent le meilleur. Ils apprennent des choses, se mettent à rêver, et sont petit à petit amenés à envisager de dépenser 1000 à 3000 euros pour un produit d’information.

Les chiffres de vente obtenus avec ce genre de lancement peuvent être hallucinants. Parfois plusieurs centaines de milliers d’euros en quelques jours. Mais cela a un coût.

 

Comment le SuperLancement peut détruire votre business en quelques jours

Le SuperLancement est une véritable bombe à retardement.

Il ne marche qu’une fois. Ensuite, vous risquez d’être grillé sur votre marché. Voici pourquoi :

 

Prix très élevé = aucune déception possible

Si l’ampoule de votre salon grille 2 jours après l’avoir achetée, vous n’allez pas la rapporter au magasin. Vous allez simplement en racheter une d’une autre marque. Maintenant, mettons que votre iPhone 6 se tord dans votre poche le lendemain de son achat (je vous rassure, ça n’arrivera pas). Vous n’allez pas le jeter à la poubelle. Vous allez vous plaindre à l’Apple Store du coin pour demander un remboursement immédiat. Pire, vous pourriez même avoir l’idée de prévenir la presse d’une telle faille, voir attaquer Apple en justice.

Pour les produits d’information, c’est la même chose. Si un client achète un produit à moins de 100€ et qu’il n’est pas entièrement convaincu, il va, dans la majorité des cas, simplement ne plus acheter de produit de ce blogueur. Si, en revanche, il vient de mettre 2000€ dans un programme décevant, il va tout faire pour vous dénoncer et récupérer son argent. Et c’est très dangereux.

 

Les gens ne sont pas idiots

Un SuperLancement une fois, ça fonctionne. Mais il est très difficile de refaire la même chose l’année d’après en ayant les mêmes résultats. Une fois que les gens connaissent le truc, ça ne fonctionne plus. Ils savent que c’est un faux buzz. Ils savent qu’il y a un produit très cher au bout. Ils savent que le seul intérêt des affiliés est de toucher leur commission. Ils savent même qu’ils achètent un produit qui n’est pas terminé, parfois même pas commencé…

Non seulement ça ne fonctionne plus, mais ça énerve.

Au mieux, les prospects se désabonnent. Au pire, ils créent des articles ou des pages dans le but de vous détruire et de dévoiler la combine. Ils essayent de vous faire passer pour un escroc, et il n’y a rien de pire si vous vendez des produits sur internet.

L’unique solution pour s’en sortir : les témoignages clients.

Les marketeurs ayant eu ce genre de problèmes après plusieurs SuperLancements sont obligés de prouver que leur produit est de qualité en publiant un maximum de témoignages de clients heureux. Ce qui représente encore beaucoup de travail…

 

Personne ne gagne 100.000€ en 3 jours de travail

Générer 100.000€ dans une période de 3 jours, c’est possible. Mais il y a des mois de travail en amont, et des semaines en aval.

Dire que les lancements orchestrés est un moyen facile et rapide de gagner de l’argent est faux. C’est un moyen de gagner beaucoup d’argent en peu de temps, mais avec beaucoup de travail.

Le SuperLancement est le lancement qui demande la plus grande organisation et la plus grosse masse de travail. Il faut d’abord créer les partenariats avec les affiliés, mettre en place le faux buzz, puis créer du contenu, les vidéos de vente, l’espace membres, les supports marketing et techniques, puis enfin, bien sûr, créer du contenu qui vaut plus de 1000€… donc beaucoup de contenu.

Et pour ça, il faut être sûr de son coup. Si vous ratez votre lancement, vous avez perdu des dizaines d’heures de travail.

 

Attention : je ne dis pas que les marketeurs qui utilisent le SuperLancement sont des escrocs. Je pense simplement que ce n’est pas la bonne stratégie. C’est une stratégie dangereuse, risquée, qui demande beaucoup de travail et de motivation et qui ne procure pas de revenus à long terme.

Si on vous a dit que le SuperLancement était la meilleure chose à faire pour vendre avec son blog, je vous répète que c’est faux. Je préfère vous donner ma stratégie, celle que j’utilise sur mon blog, qui permet de gagner des revenus important et réguliers pour une masse de travail raisonnable. Et surtout, au lieu de faire fuir les clients, elle les fidélise.

 

 

Ce que vous devez faire à la place

Au lieu de tout miser sur un gros SuperLancement par an, essayez de lancer au moins 1 nouveau produit par mois. Un produit plus ciblé, moins cher, et plus rapide à créer.

En créant des produits plus petits, vous serez d’avantage motivés à travailler dessus. J’ai créé mon dernier produit (page de vente incluse) en 3 jours. J’aurais mis 10 fois plus de temps si j’avais voulu faire un SuperLancement.

Cette méthode consiste à créer, à terme, une véritable ligne de produits, que vous allez pourvoir vendre encore et encore, et générer beaucoup de revenus sur le long terme. J’ai appelé ça la méthode des lancements express.

 

Comment appliquer la méthode des lancements express ?

J’ai décidé de vous donner gratuitement cette méthode précise que j’utilise sur mon blog, et qui m’a permis de générer 800€ en 3 jours (mais vraiment en 3 jours, sans travail en amont).

Il vous suffit de cliquer sur le bouton « Télécharger tout maintenant » pour recevoir la fiche PDF avec le plan d’action immédiatement :


 

Et voilà, vous avez tout en main pour réaliser des lancements de produits durables, sans risque de vous faire allumer par vos clients. C’est quand même plus rassurant, non ?

 

13 Réactions

  • Guillaume

    Reply Reply 1 octobre 2014

    Article très intéressant, destiné à faire bouger les lignes d’une industrie très (voire trop) codifié.
    Il est vrai que tous les ténors du secteur vantent les mérites du lancement orchestré, mais je pense que beaucoup de personnes comme moi ne s’y retrouvent pas forcément et préfèrent privilégier du contenu régulier de qualité, afin de constituer un réel CATALOGUE de produits variés et répondant précisément et directement à des problèmes CONCRETS.
    Merci pour l’article Antoine, j’ai hâte de voir ce que ça va donner 😀

  • Alexandre Roth

    Reply Reply 1 octobre 2014

    Salut Antoine,

    Tu as toujours eu une dent contre les lancements orchestrés ce qui peut se comprendre…

    Mais je tiens tout de même à t’apporter mon expérience avec cette méthode que je pratique depuis 2012 dans le marché du coaching en séduction & developpement personnel masculin.

    Depuis 2 ans, j’ai généré environ 200 000€ de CA avec cette méthode en réalisant 5 lancements avec partenaires.

    Je peux donc te dire avec le recul que ce n’est certainement pas du « one shot » si tu proposes un produit qui répond aux attentes de tes clients et si tu fais vivre une belle aventure à tes prospects.

    Si ton produit est naze, alors oui tu risques de perdre la confiance de ton lectorat mais aussi de tes partenaires qui constateront que tu fais n’importe quoi.

    Mais pas besoin de lancement orchestré pour comprendre cela.

    J’ai beaucoup d’abonnés dans ma liste qui adorent suivre mes lancements sans jamais acheter car ils peuvent profiter de mes réponses à leurs questions, de la bonne énergie pendant un webinar de lancement ainsi que de tout le contenu créé pour l’occasion.

    Il y aura toujours des abonnés pour se plaindre de la fréquence des mails ou de la méthode utilisée…mais ces inscrits sont-ils tes clients ?

    C’est rarement le cas pour moi : les râleurs ne sont jamais les payeurs ou toujours très mauvais payeurs !

    Enfin, je te rejoins sur le fait qu’il ne faut pas en faire une stratégie unique de developpement commercial. Je suis pour l’intégrer comme technique complémentaire pour générer du CA et bénéficier d’une belle visibilité dans ton marché.

    Voilà pour mon partage d’expérience.

    Cheers,

    Alexandre

    • Antoine Auclair

      Reply Reply 1 octobre 2014

      Salut Alexandre,

      Merci d’avoir partagé ton point de vue.

      Encore une fois, je n’ai pas une dent contre les SuperLancements, mais je pense simplement que ce n’est pas la meilleure solution. C’est, tu as raison, un bon moyen de créer un lien fort avec tes clients en les accompagnant tout le long de leur projet, mais ça peut aussi être risqué.

      Ce que je critique, c’est plutôt le fait que les marketeurs le conseillent aux débutants. Ce n’est pas toujours facile, au début, de créer un super produit. Moi-même, je ne suis pas spécialement fier du contenu que je proposais à mes débuts, et je pense que j’aurais pu avoir des ennuis si j’en avais fait une formation à 1000€.

      « Les râleurs ne sont jamais les payeurs » ➔ Là, je suis bien d’accord avec toi ! Mais le problème est là. Les râleurs vont plus facilement s’en prendre aux adeptes des gros lancements qu’à ceux des lancements express, plus discrets et moins chers. Et là, à moins d’avoir de bon avocats, pas facile de s’en sortir. On voit le bad buzz qui est arrivé aux gros blogueurs il y a environ 1 an, à cause de ces râleurs… Je pense que leur business en a pris un coup !

      Bref, je pense que les SuperLancements sont risqués, et loin d’être indispensables. Je prônerais plutôt le système de Jean Rivière qui ne lui a jamais causé de problèmes de cette ampleur.

      En tout cas, c’est intéressant d’avoir plusieurs avis sur la question 🙂

  • Mustapha

    Reply Reply 1 octobre 2014

    Je ne suis pas tout a fait d’accord avec toi Antoine , je préfére travailler des mois pour la réalisation d’un produit de qualité , je dit bien de QUALITE que de réaliser des lancements express !

    Ce que je n’aime pas chez Jeff Walker c’est le coté Review et Testimonials ! je dois avoir les résultats du produit REELLEMENT avant de l’acheter et je dois être sur de la crédibilité du vendeur!

    C’est que j’ai remarqué personnellement sur le marché francophone , c’est que les webmarketeurs qui vendent des produits n’ont pas de palmarès ! je ne vois pas qu’est ce qu’ils ont réalisé a par de la littérature sur leurs page de vente !

    • Antoine Auclair

      Reply Reply 1 octobre 2014

      Tu peux aussi réaliser des lancements express de QUALITE 😉
      L’idée est simplement de découper un gros produits en plusieurs produits plus ciblés et moins chers. Mais cela n’enlève rien à la qualité.

  • Alexandra

    Reply Reply 1 octobre 2014

    >> Maintenant, mettons que votre iPhone 6 se tord dans votre poche le lendemain de son achat (je vous rassure, ça n’arrivera pas)

    Bonjour Antoine,

    Juste pour info si tu n’es pas au courant :

    L’iPhone 6 se plie après plusieurs heures passées dans la poche

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/4133/Multimedia/article/detail/2061432/2014/09/24/L-iPhone-6-se-plie-apres-plusieurs-heures-passees-dans-la-poche.dhtml

    L’article n’est pas bidon, le problème est réel. J’ai eu confirmation par un ami à moi.

    Et tu disais que ça n’arrivera pas ^^

  • Jean-Christophe

    Reply Reply 3 octobre 2014

    Bonjour Antoine,
    Je ne suis pas du tout d’accord avec toi. Je pense que tu fais fausse route en faisant l’amalgame entre le produit et la méthode pour le vendre. Ce n’est pas un problème de lancement orchestré ou pas, c’est un problème de produit. Si tu as un produit valable, de qualité, tu le vendras quoi qu’il arrive. En petites quantités de façon plusbou moins régulière avec ta méthode, en grosse quantité de façon ponctuelle avec le LO.
    Si tu as un produit quelconque, que tu le vendes en LO ou pas, il restera quelconque et tes contacts le feront savoir.
    Je ne défends aucun canal par rapport à un autre, mais j’ai vu des ventes comme tu les revendiques totalement bidons et des LO bidons aussi. Parce que ce qu’il y avait à vendre ne valait rien ou presque. Et l’inverse bien sûr.
    Plutôt que de faire un tel procès au LO, je pense qu’il aurait mieux valu expliquer ses avantages et inconvénients, et ses limites.
    Au plaisir de te lire à nouveau 😉

  • Pierre

    Reply Reply 15 octobre 2014

    Attention Antoine, le nom « Lancement Orchestré » a été déposé par le gars qui a repris plus ou moins de ce qui se fait aux US. Il faudrait plutôt utiliser un autre non. Il va te faire un procès sinon … LOL 😉

  • Mehdi

    Reply Reply 2 novembre 2014

    Il y’a effectivement place a amalgame mais bon, globalement le sentiment est partagé pour moi, la réalité c’est que les gros lancements orchestrés enseignent les lancements orchestrés c’est là que la vague de produits médiocres commence.

    Sinon sympa ce blog 🙂

    Mehdi

  • Luis

    Reply Reply 18 novembre 2014

    ça sent à plein nez la formation webmarketing junkie 😀

    Blague à part, j’ai entendu parlé de cette fameuse méthode et je pense que la base du système qui se déroule en plusieurs étapes et dont le but est de créer chez le – futur – acheteur une envie irrésistible d’acheter le produit est une bonne méthode, d’ailleurs Apple utilise cette méthode pour chacun de ces lancements.

    Ce que je pense qui c’est produit, c’est que les blogueurs qui se sont rendu compte de la puissance de cette méthode, se sont dit qu’ils pourraient en retirer encore plus, s’ils s’entraidaient entre eux, et c’est pour cette raison, que d’après moi, le lancement orchestré n’est pas vu d’un très bon oeil par Jean Riviere.

    Cette méthode ne se limite pas qu’à la blogosphère, d’ailleurs, j’ai cité l’exemple d’Apple, mais ce ne sont pas les seuls à pratiquer cette méthode, il suffit de regarder simplement les constructeurs automobiles qui font à chaque fois de grands teaser quand ils sont sur le point de dévoiler un nouveau modèle.

  • Rodolphe de Sortir du Lot

    Reply Reply 25 juin 2015

    Salut Antoine,
    Tu vas te faire des copains…Aurélien,Olivier et Sébastien ne vont pas aimer ton article ! Après tout n’est pas à jeter dans le Super lancement, il faut savoir l’utiliser comme il le faut. Et de toute façon, si le produit que tu vends est de qualité ça ne va pas cramer ton business.

  • Ainga Ralaison

    Reply Reply 7 septembre 2015

    Je blogue seulement depuis peu … et force est de constater que les super-lancements ne sont pas mort un an après que tu ai publié cet article… car j’en ai vu passer plusieurs dans ta thématique et qu’a priori ils ont très bien fonctionnés…

Réagir

* Champs obligatoires