YouTube : Comment j’ai fait 430 934 vues et 5K abonnés en 8 semaines

Laissez-moi vous raconter cette histoire incroyable. Une histoire qui pourrait bien vous aider à atteindre des sommets sur YouTube.

Même si vous venez de créer votre chaine. Même si vous avez zéro abonné. Même si vous n’avez encore jamais publié la moindre vidéo. Même si votre chaine YouTube est morte. Parce que c’était mon cas avant que cette histoire m’arrive.

Mais faites attention. Réfléchissez bien avant d’appliquer les conseils de cet article. Passer de zéro à 5000 abonnés sur YouTube peut faire très peur. Du jour au lendemain, vos vidéos seront vues par des milliers de personnes, qui n’hésiteront pas à vous juger et à laisser des commentaires négatifs. C’est le revers de la médaille. Vous ne devez pas prendre ça au sérieux. Mais si vous êtes émotif, et facilement blessé, soyez prudent. Une grande audience implique de grandes responsabilités 😉

 

C’était le 6 juin 2015. Après une grosse journée, je m’affale dans mon canapé, et allume mon laptop. Machinalement, j’ouvre un onglet YouTube. Mais là, quelque chose attire mon attention. Quelque chose de différent. À côté de ma photo d’utilisateur, il y a une notification. En regardant bien, je m’aperçois qu’il ne s’agit pas d’une seule notification, mais de plusieurs dizaines. 

google-plus-notifications

Que se passe-t-il ? Google+ serait-il enfin devenu à la mode et tous mes amis m’auraient ajouté ? Non, cette hypothèse est totalement surréaliste… En cliquant dessus, je remarque qu’il s’agit de nouveaux commentaires sur ma dernière vidéo :

ARNAQUE SNAPCHAT : en avez-vous été victime ?

C’est une vidéo que j’avais tournée à la va-vite, en filmant mon écran, pour dénoncer une arnaque qui tournait sur Facebook, et qui promettait aux ados crédules de pouvoir pirater l’application de partage de photos Snapchat pour espionner leurs amis à leur insu. 100% Bull shit.

Le but de cette vidéo était d’utiliser certains leviers pour qu’elle devienne virale. Jusque là, j’avais plus ou moins échoué. Je plafonnais à 12000 vues après avoir passé des heures à la poster sur un peu partout sur Facebook. Pour moi, c’était “un échec instructif”. Depuis, je n’y pensais plus. Mais la suite va vous étonner…

 

Je croyais devenir fou. En cliquant sur ma vidéo, je m’aperçus qu’elle avait atteint les 35 710 vues. Soit une progression de 5626% par rapport à la veille !

Et ce n’était pas fini.

Le lendemain, la vidéo avait atteint 53 000 vues. Le surlendemain, 66 000, puis 74 000 vues. Je n’y croyais pas. 

J’étais incapable de savoir ce qui avait rendu soudainement cette vidéo virale, plusieurs semaines après sa mise en ligne. 

Le 11 juin, ma vidéo a atteint les 100 000 vues. 5 jours plus tard, elle a explosé les 200 000.

Le 16 juin, elle a été regardée par 32 433 personnes. En une journée. 

 

À l’heure où j’écris ces lignes :

  • Le compteur de vues affiche 472 449 vues
  • Ma chaine comptabilise 5 127 abonnés
  • Elle cumule plus de 500K vues au total
  • Je viens de recevoir un virement de 468,00€ de la part de la régie publicitaire de YouTube.
Vues YouTube

Si on mettait toutes les lectures bout à bout, ma vidéo serait regardée pendant… 3 ans.

 

Vous êtes toujours en train de lire ? Bien. Je suppose que vous attendez de moi que je vous donne la formule magique pour atteindre de tels scores en si peu de temps.

Je vous comprends. Très peu de Youtubeurs, ou de gens qui connaissent des bons de trafic surprenants sur YouTube, ne vous donneront leur secret. 

Vous pensez que c’est parce qu’ils veulent les garder pour eux ?

Ou alors qu’ils trouvent indécent d’avoir autant de popularité pour une seule vidéo alors que la plupart des gens triment pendant des années sur YouTube pour rien ?

En fait, c’est beaucoup plus simple que ça. S’ils ne vous donnent pas la recette de leur succès, c’est parce qu’ils…

…Ne la connaissent pas.

Comme vous, ils ne sont partis de rien. Comme vous, ils ont fait de leur mieux. Comment vous, ils ont publié des vidéos sans avoir la moindre idée des résultats qu’ils allaient obtenir. 

Et, un jour, BOUM ! Une vidéo. 10 000 vues. 100 000. 500 000. 1 million. Parfois plus… Puis ils font ce qu’ils aiment et ils ont du succès. Ou alors ils n’arrivent pas à reproduire la recette de leur buzz et ils laissent la chaine mourir.

Hé ! Je ne dis pas que les gens qui connaissent le succès sur YouTube sont incapables de savoir pourquoi, ou qu’ils ne veulent pas vous le dire. 

Ce que je dis, c’est qu’il est très difficile de prévoir le succès d’une vidéo. Beaucoup de paramètres entrent en compte. Il y a une part de chance. Et personne ne sait ce qui se passe sous le capot de YouTube. 

5 000 abonnés en quelques semaines, plus de 500 000 vues... Ça fait peur !

5 000 abonnés en quelques semaines, plus de 500 000 vues… Ça fait peur !

 

Toujours est-il que, du jour au lendemain, YouTube a décidé d’exposer ma vidéo à des centaines de milliers de personnes. 

Et ce n’est pas totalement par hasard. 

Ce buzz (a-t-on encore le droit d’employer ce mot ?) m’a permis de comprendre beaucoup de choses. En analysant les données récoltées par YouTube, j’ai pu me faire une idée des leviers qui rendent une vidéo virale.

Je pense même qu’avec un peu d’ingéniosité, nombreux sont ceux qui peuvent reproduire un tel phénomène sur une vidéo, même dans une thématique totalement différente.

 

Les 2 ingrédients pour gagner des vues et des abonnés sur YouTube

Il y a deux clés. Deux éléments fondamentaux pour créer une vidéo virale sur YouTube.

Quand je vais vous les donner, vous allez être choqués par leur simplicité. Vous allez peut-être même m’en vouloir d’avoir fait autant de teasing pour vous dire quelque chose d’aussi évident. Et pourtant, 95% des personnes qui publient sur YouTube ne tiennent pas compte de ces deux éléments.

Vous vous demandez quels sont ces deux éléments si faciles à appliquer ? Je vais tout vous expliquer, en détail.

Allons droit au but. Écoutez :

 

La curiosité et le bénéfice dans vos vidéos YouTube

Pour créer une vidéo qui aura du succès sur YouTube, il faut susciter 2 émotions chez la personne qui la regarde : la curiosité, et la reconnaissance.

Pour ça, il y a deux étapes à optimiser :

  • Donner envie de cliquer pour voir la vidéo
  • Donner envie à la personne qui l’a vue de mettre un pouce bleu, voire de la partager.

C’est comme ça que l’algorithme de YouTube met en avant les vidéos : selon le taux de clics et le taux de popularité de la vidéo.

J’ai travaillé sur ces deux points avant de mettre en ligne cette vidéo, et je pense que c’est ce qui est à l’origine de son succès.

Si vous êtes prêt, nous allons voir ensemble comment faire pour rendre vos vidéos virales.

 

Comment “obliger” les gens à cliquer sur votre vidéo ?

Le but avoué de ma vidéo était clairement d’en faire une vidéo virale. C’est pour cette raison que j’ai tout fait pour inciter au maximum les gens à cliquer. Quitte à en faire trop. Mais je l’assume.

 

Le titre

Court. Efficace. Impactant.

Voici le titre que j’ai choisi pour ma vidéo :

ARNAQUE SNAPCHAT : En avez-vous été victime ?

La première partie de ce titre annonce le thème de la vidéo. Les deux mot-clés sont très forts.

Le premier, ‘arnaque’, fait appel à l’émotion. Personne n’aime se faire arnaquer.

Le second, ‘Snapchat’, désigne un service d’envoi de photos entre amis qui fait beaucoup parler de lui. C’est un service qui fait polémique. Et qui rassemble beaucoup d’utilisateurs. Et dont tout le monde parle. J’ai donc simplement surfé sur la vague.

Ces deux mots ont été mis en majuscule pour accentuer leur importance et leur donner de la gravité.

La suite du titre, “En avez-vous été victime ?”, est plus intéressante. J’ai voulu interpeller directement l’internaute, en jouant sur la peur. C’est un moyen très efficace d’attiser sa curiosité. Il va cliquer, ne serait-ce que pour savoir s’il n’est pas victime de cette arnaque. Même si, 2 minutes avant, il n’était même pas au courant que l’arnaque existait.

Je m’attaque donc à un sujet qui fait déjà polémique, Snapchat, en ajoutant une dose de drama. Un titre comme ça attise la curiosité, et laisse entrevoir un bénéfice (celui de vérifier que l’on n’a pas été victime de l’arnaque).

Pour faire du clic sur vos vidéos, choisissez un titre court, qui pique la curiosité et laisse voir un bénéfice.

Vous pouvez aussi ajouter un emoji ou un symbole pour augmenter le taux de clics.

 

La miniature

C’est l’image que vous voyez à côté de la vidéo sur YouTube, avant de cliquer dessus.

Là, j’ai fait la totale. No limit.

Oui, je sais, j’ai abusé.

J’ai commencé par mettre un logo détourné de Snapchat, le fameux service qui fait polémique. 

J’ai ensuite ajouté un décolleté plongeant provenant d’une capture d’écran Snapchat. C’est idiot, mais ça marche. Les jolies filles habillées légèrement font plus de clics. Beaucoup plus de clics. Certaines chaines l’ont compris et les mettent en miniatures de beaucoup de leurs vidéos, comme le Zap de SpiOn.

Enfin, le mot ARNAQUE en majuscule, rouge et blanc, police Impact… Graaaw, ça fait peur et ça marche.

Les miniatures qui fonctionnent bien sur YouTube contiennent généralement des images et quelques mots (écrits en gros pour qu’ils soient lisibles). Il y a une ou plusieurs personnes en premier plan, si possible en action. Il y a des couleurs vives.

Vous pouvez vous inspirer des vidéos qui marchent bien sur YouTube. La chaine sportive Bodytime, par exemple, a bien compris comment faire des miniatures qui font du clic.

Laissez tomber votre tableau blanc et costume gris. Soyez extrême !

Avec un titre et une miniature qui ROCKS, votre vidéo va faire du clic. Mais attention à ne pas décevoir vos viewers…

 

Comment donner envie aux gens de mettre un pouce bleu et de partager votre vidéo ?

Il y a d’abord une chose à savoir. YouTube ne comptabilise pas toutes les vues de la même façon. Si votre audience regarde 5 secondes de votre vidéo avant de quitter la page, elle n’aura pas la même valeur que si elle regarde l’intégralité de votre vidéo. Pour que YouTube mette en avant votre vidéo, vous avez donc intérêt à capter l’attention de votre audience jusqu’au bout. Ou alors de leur promettre une information importante qui leur sera donnée à la fin de la vidéo.

Encore une fois, utilisez ces deux ingrédients essentiels : curiosité et bénéfice

 

Commencez par faire du teasing. Dès le début de la vidéo, dites à votre audience ce qu’elle va apprendre dans cette vidéo, et pourquoi elle doit absolument la regarder jusqu’au bout.

Éviter de passer trop de temps sur les présentations, les gens aiment quand on attaque directement le sujet. 

Je ne l’ai pas fait dans ma vidéo, mais c’est une excellente idée, par exemple, de démarrer directement la vidéo par une info surprenante. Quelque chose qui va scotcher votre audience dès le début. Quitte à vous présenter quelques secondes plus tard.

Par exemple :

“2 milliards de personnes ont accès à internet, et pourraient potentiellement visiter votre site web. Mais 99,998% d’entre eux ne le feront jamais. Vous savez pourquoi ?

— Bonjour, c’est Antoine de MasterBlog. Dans cette vidéo, nous allons voir 7 techniques pour avoir plus de trafic sur votre site !”

Voilà une intro qui accroche 🙂

 

Veillez ensuite à apporter de la valeur dans votre vidéo. Étonnez votre audience. Soyez dynamique. Si vous savez le faire, intégrez de l’humour. Si vous ne savez pas le faire, ne le faites pas ! Contrairement à ce que beaucoup de gens disent, une vidéo peut devenir très populaire sans être drôle.

Dans ma vidéo, je commence par dire que j’ai été étonné (j’aurais pu dire choqué) par la popularité d’une arnaque autour de Snapchat. Je montre ensuite un passage de la vidéo originale de l’arnaqueur, puis je casse le truc de manière intelligente et didactique.

Je termine la vidéo en expliquant comment éviter de tomber dans ce genre de pièges, en mettant en avant 3 choses qui peuvent soulever le doute : la vraisemblance, le prix, et les conditions d’utilisation.

À la fin de la vidéo, le spectateur :

  • A découvert un type d’arnaque qui sévit sur le web
  • A compris comment ça marche et comment les éviter
  • A de la matière pour se moquer de ses amis qui sont tombés dans le panneau

Résultat ? Un pouce bleu, un commentaire de remerciement et souvent un partage. Tout pour se faire bien voir de YouTube.

Je termine la vidéo en faisant un rapide appel à l’action, présentant en quelques mots mon site. J’aurais pu en faire plus, mais je savais que l’audience que j’allais acquérir n’avait rien à voir avec l’audience que je vise sur MasterBlog.

Présenter mon site discrètement à la fin me permet aussi de gagner en crédibilité. Quelque part, si je viens de casser une arnaque, c’est que je ne suis pas un arnaqueur. 

 

 

Le but de ma vidéo n’était pas de gagner du trafic sur mon site, ni même de gagner des abonnés YouTube ou des vues sur ma chaîne, mais uniquement de tester les mécanismes de la vidéo virale.

Bien sûr, l’impact sur mon business est faible, et j’ai maintenant des milliers d’abonnés qui ne s’intéressent pas à ce que je fais, ce qui risque de pénaliser mes prochaines vidéos.

Mais, le bon côté, c’est que ma vidéo est devenue virale, et j’ai pu comprendre pourquoi. Je vais donc essayer d’appliquer ce que j’ai appris dans mes prochaines vidéos, dans un domaine, cette fois-ci, qui m’intéresse.

 

Si vous voulez créer une vidéo efficace, n’oubliez pas :

  • CURIOSITÉ ET BÉNÉFICE dans le titre, la miniature et la vidéo
  • Dynamismerythmemusiquebelles imagesaisance face à la caméra (ça se travaille) et pourquoi pas humour (ça se travaille aussi)
  • Teaser” la vidéo dès le début
  • Appel à l’action à la fin

 

 

Et voilà.

Ce sont les meilleurs conseils que je puisse vous donner pour gagner des vues sur YouTube. Pas de recette miracle, pas de formule magique. Juste les ingrédients cités ci-dessus, de l’expérience et une bonne dose de chance.

Je précise que je ne suis pas un expert en vidéo YouTube. J’en ai fait peu, et je suis loin d’en être fier. J’ai encore beaucoup de progrès à faire. 

Mais celle-ci a marché, et c’est un début pour moi. Il fallait que je partage ça avec vous 🙂

Si vous avez des questions sur la vidéo YouTube, je serai ravi d’y répondre en commentaire !

7 Réactions

  • Back Packer

    Reply Reply 18 août 2015

    Merci, ce fut très intéressant, mais sinon pour la miniature, je t’avoue que tu m’as déçu un peu…

  • Jean André

    Reply Reply 18 août 2015

    A voir comment je peux donner du peps à mes vidéos de démonstration de produits… Je risque rien!

  • Martouf

    Reply Reply 19 août 2015

    Bravo !
    Effectivement, je me souviens de ta vidéo ! .. Je l’avais trouvée sympa et intéressante. Donc ça ne m’étonne pas qu’elle cartonne.
    Continue ainsi.

  • Thomas Panisi

    Reply Reply 28 août 2015

    Très bon article avec une utilisation judicieuse du locker qui me permettra de revenir avec joie sur ton blog.

    Félicitations Antoine

    • Antoine Auclair

      Reply Reply 28 août 2015

      Bonjour Thomas, content que ça t’ai plu !
      En t’inscrivant, tu débloques tous les contenus réservés au membres 🙂

Réagir

* Champs obligatoires